Generia

Dans le monde sombre de Généria, les puissances se lèvent. A l'est, un vent de terreur annonce l'arrivée des loups Kooris alors qu'a l'ouest, de sombres lègions se lèvent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contexte du forum

Aller en bas 
AuteurMessage
Estarmin
Roi des elfes de Sylvoïdes
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Contexte du forum   Lun 4 Aoû - 15:47

Deux ombres s'approchaient l'une vers l'autre dans la clairière, ombres parmis les ombres. Chacuns des mouvements emplis de grâce de l'homme de gauche et sa taille superieur à la moyenne désignait comme un elfe. Un coup de soleil dévoila furtivement son identité cachée derrière un lourd capuchon ce lin et Ir'dik retint son souffle. Devant ses yeux, Estarmin'no mina'koori, roi des elfes de Sylvoïde se dirigeait vers une silouhète inconnue au beau milieu de la clairière sans escorte. Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ? Le jeune espion humain se contorsionna et observa l'autre personne. Grande et mince, la peau légerment basanée visible à travers le mince tissu qui l'enveloppait la définissait comme une Tisseuse de Sorts, comme les définissait les Humains comme Ir'dik. Ce dernier se raidit et sentit ses poils s'irisser. Cette femme ne devait pas être n'importe qui pour forcer le roi des elfes à quitter en cachette sa forêt natale pour la rencontrer.
Déjà les deux silhouètes se rejoingnaient et s'étreignirent chaleureusement, commençant une discution. Le vent ne portait que quelques mots aux oreilles du jeune espion et il s'approcha pour saisir la discution.

"... comprends, j'ai insisté pour faire ce voyage moi même, je devais savoir, tu m'avais promis de me le raconter."

La jeune Tisseuse avait frémis d'impatience en disant ça et le roi des elfes poussa un souppir.

"Me faire quitter mon peuple pour une foutue histoire ..."

Il s'assit et invita son amie à se joindre à lui.

"... nous n'avons plus qu'a attendre que notre invité surprise vienne nous rejoindre et nous serons prets."

Sur ce il se retourna et fixa l'homme dans les yeux. Le jeune espion se releva timidement et avança vers les deux êtres, la main aggripée fermement au manche de son épée. Il s'assit à leurs côtés et la jeune femme lui posa la main sur son épaule.

"Tu comprends que nous ne pouvons pas prendre le risque que des oreilles indiscrètes entendent nos discutions ni ne disent qu'ils nous ont vues ...-Je ne dirait rien, maîtresse Tisseuse de Sorts."

Estarmin sourrit devant la grimace de Setuna à l'entente de ce nom et la rassura.

"Nous pouvons avoir confiance en la famille royale, même s'il n'est que le deuxième de sa lignée."

Ir'dik dégluttit, comment savait il qu'il n'était pas un simple paysant .? Enfin, c'était peur être la seule chose qui le maintenait en vie.
Le jeune elfe -tout était relatif chez les elfes- leur demanda le silence et apposa ses mains sur celles de ses camarades qui firent de même, formant un cercle complet et fermèrent les yeux.

"Ir'dik, ceci est un pouvoir que les elfes ont, nous pouvons diriger les êtres faibles mentalement ou les êtres qui nous autorisent. Dans ce cas là, je vais ordonner à votre cerveau de vous montrer ce que je veux que vous voyez, une sorte de film dont je suis le réalisateur."

Il soupira ...

"Encore une chose que tu devras garder pour toi."

Après quelques secondes de flottement, des images arrivèrent dans le noir clos des paupières du jeune homme. Il était sur une île, accompagné des deux autres êtres, elle n'était pas très grande mais possèdait un volcan que le futur roi reconnu. Il dit dans un souffle :

"Les terres Bennies ...
-Et oui, jeune homme, les terres de la création, les terres qui ont hébergées la vie et créés la terre ..."

Cette vision sembla devenir floue et bientôt une nouvelle la remplaça. Ils étaient toujours au même endroit mais devant eux s'élevait un grand village de bois et de terre cuite dans lequel fourmillait des centaines d'humains. Le prince elfe dit :

"Voici les hommes au commencement, au début de leur règne. A cette époque reculée, les elfes, les nains, les driades, les Tisseurs de Sorts -il rit et évita un coup de poing de la part de Setsuna-, les élémentaires et autres créatures douées d'intelligence n'existaient pas.
Peu de gens le savent mais les humains furent les premiers à apparaître sur terre.
Peu de temps avant cette vision, les humains étaient des nomades vivant de la pêche et de la chasse. Avec la découverte de l'élevage, il se sont sédentarisés et ont inventés le pouvoir et le meurtre.
En l'an 102, Ulshir prit le pouvoir et s'unit avec la fille d'un grand forgeront afin d'assoir ses pouvoirs, créant la famille royale."


L'image se brouilla à nouveau et ils se retrouvèrent dans une grande salle de pierres rougeâtres. Le toît ne s'élevait pas vraiment haut, toutes les voutes étant en arc de cercle. au bout de cette salle, se tenait un homme grisonnant, pleurant sur une tombe, accompagné de cinq enfants. L'elfe reprit :

"A la mort de Tatiana, la renne, le prince avait officielement quatre enfants. L'aîné, dont personne ne se rapelle le nom, Silviana, Dorgrim' et Ulrich. D'une de ses soirées passées dans les bras d'une quelquonque servante avait aboutit à la naissance de Slov'ath, un batard complétant la famille royale, bien que son pere ne l'ait jamais reconnu."

Le jeune roi manqua de s'étouffer ...

"Et oui, sous tes yeux se tiens l'Aîné, ancêtre des elfes, Silviana, la plus grande magicienne de tous les temps, grand mère de notre amie Setsuna -Ir'dik parrut choqué à l'annonce de l'âge que devait avoir cette Setsuna, a moins que ce ne soit sa mère qui fut énormement âgée ... les humains ne connaissaienty pas grand chose en ce peuple et évitait de s'approcher de leurs terres.-, puis Dorgrim', ancêtre venerable des nains et enfin Ulrich premier, que je ne te présente pas car une les bardes le feraient mieux que moi.
Malgrès cette progéniture foissonante, le roi était un homme et l'âge l'emporta un jour et une question de succesion se posa. L'aîné, peu interessé par le pouvoir le laissa à silviana qui le refusa cr elle ne s'interessait qu'à l'étude de la magie. Son petit frre Dorgrim préféra la laisser à Ulrich car il ne se voyait pas, lui, être roi.
C'est ainsi qu'Ulrich 1er commença à diriger la communauté humaine des Terres Benies. Ulrich était beau, Ulrich était jeune, le peuple l'aimait. Il ordonna la création de bâteaux et se lança à la conquète du continent.
En moins de cinq ans, il avait conquis tout ce qui pouvais l'être sans mener l'espece huimaine au trépas et ce fut la paix. Encore aujourd'hui, les elfes nomment cette époque Ish'lir'brenka, le temps du changement.
En effet, une fois que leur peuple fut decement installé sur des milliers de quillomètres de terre vierge, les frères se séparèrent. L'aîne vers les forêts Sud de Sylvoïde, la belle Silviana, vers le Nord et les montagnes du bout du monde, Dorgrim' vers les montagnes de la brume et Ulrich resta à Ulria, la capitale.
Nul ne sait ce qui se passa mais chacun vivant dans son coin, la nature les transforma, les éloigna ..."


Estarmin désigna les étendues de terres qui les entouraient et haussa les épaules ...

"VOus faîtes vingt pas dans cette direction, vous entrez dans le domaine des hommes et vingt dans la direction opposée et vous arrivez en sylvoïde ... Pourtant qu'es ce qui change entre un caillou humain et un caillou elfe .? Il viennent peut être de la même pierre ..."

Setsuna lui adressa un sourrire chaleureux ...

"Nous sommes comme ça, nous avons besoin de possession, même les grandes oreilles."

Estarmin lui tirra la langue et Ir'dik sourrit devant la camaderie simpliste qui résidait en ces êtres qui faisaient partie des êtres les plus puissants sur ce monde.
L'elfe réajusta sa longue veste verte et poursuivit ...

"Vous savez maintenant comment sont nées les espèces sur cette terre ... vous savez maintenant que nous sommes tous des hommes au départ, nous nous sommes juste "spécialisés", adaptés à notre environnement."

Le futur roi humain questionna ...

"Qu'est il arrivé du fils batard .?"

Ce fut Setsuna qui lui répondit :

"Ce jeune homme appris tout sur ces origines auprès d'autres servantes et tenta de rejoindre ses frères qui le rejetèrent ...
Il commença à entrer dans un cercle de haine et se dissimula dans l'ombre. Il s'ennivra de cette haine et devint Arman'Shugar ... Le seigneur du mal qui rogne de l'interieur les cités de l'Empire (royaume des hommes), le seigneur du mal qui, nous supposons, habite les Terres Perdues."


Elle cracha au sol, montrant toute la souillure que portait ce nom.
Le jeune homme requestionna :

"Qu'y a t-il sur les îles Bennies actuellement ..?"

"Je ne sais pas vraiment, Ir'dik, personne n'y va car on raconte bien des choses sur cela ...
La magie est absente en ces lieux, donc mon peuple évite d'y aller ...
Certaines personnes jureraient qu'elle est maudite ... je ne sais pas."


Les images se brouillèrent et ils ouvrirent les yeux. Ils étaient encore dans la clairière et la jeune magicienne questionna :

"Combien .?
-Je ne sais pas vraiment, nous sommes restés longtemps ... une minute dans ce monde, peut être deux, pas plus."

Ils commencèrent à se lever et le jeune homme demanda :

"Qu'est ce que vous allez faire de moi .? Je sais telement de choses qui ...
-Tu dois ocmprendre que tout cela, nous sommes trois à le savoir dans le monde. Tout le monde pense que les elfes et les nains étaient là bien avant les humains. Ce que tu sais ne doit pas se savoir. Tu vas être rois quand ton père mourra, j'espere que se sera dans longtemps et tu dois comprendre que moins les gens se posent de question, mieux c'est. Et c'est ainsi dans le monde entier, quelqu'en soit le peuple, quelqu'en soit la culture, les gens aiment à être ignorant.
Tu devras donc garder cela pouor toi, et j'en veillerais. Cependant, si tu pense ne pas pouvoir supporter ce secret en silence, je peux te le faire oublier, enfin Setsuna le peu
."

Le jeune homme secoua vigoureusement la tête, les remercia et partit en courrant. Priant en silence pour que personne au château ne se soit apperçut de sa disparition, ne croyant à moitié qu'il avait passé une seule petite minute dans cette histoire ... vivante.


Les deux compère restèrent un moment sans rien dire puis Esgtar alluma une pipe et ils commencèrent à se rememorer leur passé, emplis d'aventures et de guerres. Leur discution dura jusqu'au lever de soleil, ils étaient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generia.allianceogame.com
 
Contexte du forum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.1 - Contexte, Groupes, et Guide du forum
» Contexte du Forum
» AFTER THE CONQUEST ? contexte du forum.
» Contexte du forum
» Contexte du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Generia :: Avant Rpg :: Règles-
Sauter vers: